Chronique #46 : Amour et Jalousie

Vous ne supportez pas que votre partenaire s’intéresse à quelqu’un d’autre que vous ? Vous surveillez ses allées et venues. Pas de doute, vous êtes jaloux. La jalousie est-elle une preuve d’amour ?

Vous ne supportez pas que votre partenaire s’intéresse à quelqu’un d’autre ? Vous surveillez ses allées et venues. Vous lui faites subir une véritable enquête de police lorsqu’il arrive en retard. Pas de doute, vous êtes jaloux.

Qui parmi nous n’a pas déjà éprouvé un pincement au coeur en voyant son partenaire s’intéresser de près à quelqu’un d’autre ? Qui n’a jamais eu peur de le perdre ? Ce sentiment semble inévitable au sein d’un couple. Certains vont même jusqu’à prétendre que la jalousie est une preuve d’amour. Attention ! Votre partenaire n’est pas votre propriété.

Jalousie et existence jalouse
J’aime bien la distinction que la psychologue feue Michelle Lariveyfait entre une jalousie saine, laquelle aide deux amoureux à s’exprimer l’importance qu’ils ont l’un pour l’autre, et l’existence jalouse, laquelle envahit la relation amoureuse et finit par détruire le lien amoureux.

La jalousie malsaine est une intense émotion empreinte de colère et de violence consécutive à la peur de perdre l’exclusivité de l’amour de l’être aimé au profit d’une autre personne, peur généralement non fondée, mais imaginée et exagérée par tous les petits indices pouvant l’alimenter : retards, regards, soupirs, petites attentions, cadeaux à d’autres…

La personne jalouse déteste voir ou imaginer son partenaire s’intéresser à d’autres personnes. Au moindre doute, le partenaire subit une explosion émotionnelle excessive que toute tentative de négation ou de justification ne fait qu’envenimer. Dans les cas extrêmes, la jalousie peut mener au meurtre passionnel, après de nombreuses manifestations agressives à répétition, de harcèlement et d’intrusions.

L’existence jalouse se développe généralement suite à des expériences d’abandon et de privation enfantines réactivées lorsque la personne jalouse sent que son partenaire semble moins passionné et s’investit un peu plus dans son travail ou les soins à ses enfants.

La dynamique de la jalousie
En général, la personne jalouse et son partenaire entretiennent une dynamique de plus en plus destructrice : plus la personne jalouse exprime ses soupçons et cherche à contrôler son partenaire, plus le partenaire cherche à convaincre son conjoint qu’il n’a aucune raison d’être jaloux et tente de se défaire de l’emprise de son partenaire ; ce qui ne peut qu’accentuer sa jalousie car la personne jalouse sent que son partenaire s’éloigne.

Inconsciemment, la personne jalouse provoque sa plus grande peur : que son partenaire rompe ou soit infidèle alors que c’est souvent elle-même qui rêve d’un autre partenaire qui l’aimerait comme elle le veut. Mais comment ne pas s’éloigner d’un partenaire qui nous harcèle de questions, devient hostile et nous prive de manifestations amoureuses. Plus la personne jalouse manque de confiance en soi et souffre d’insécurité, plus elle devient fusionnelle et fait ainsi fuir son partenaire qui lui exprimera de moins en moins souvent ses sentiments positifs que de toute façon la personne
jalouse mettra en doute. Un cercle vicieux infernal qui dure parfois des décennies.

Comment en sortir ?
Le conjoint d’une personne jalouse ne doit surtout pas chercher à la convaincre qu’elle n’a pas raison d’être jalouse. Elle doit aussi refuser de prendre la responsabilité de ce qui ne lui appartient pas et remettre à la personne jalouse son insécurité et son manque de confiance en elle-même.

La personne jalouse doit arrêter de chercher des indices qui alimentent sa jalousie et observer plutôt toutes les marques d’amour que son partenaire a pour lui. Elle doit cesser ses stratégies d’auto-sabotage. La psychothérapie individuelle s’avère souvent nécessaire pour que la personne jalouse puisse reprendre suffisamment de confiance en elle pour faire enfin confiance à son partenaire et s’abandonner à lui.

Les deux doivent comprendre que l’existence jalouse ne peut qu’aliéner le couple et le détruire à plus ou moins longue échéance. La durée d’un couple est généralement inversement proportionnel à l’intensité de la jalousie.

Yvon Dallaire, est psychologue, conférencier, formateur et auteur de nombreux volumes sur les relations homme – femme, dont une trilogie sur le bonheur conjugal.

_____________________

1 Pour en savoir davantage, consultez cette page.

•   •   •   •   •

Informations diverses

Inscrivez-vous et inscrivez vos parents et amis à mon infolettre en allant en bas de page. Vous trouverez mes chroniques précédentes ici.

Vous pouvez me joindre en tout temps ici. Je lis tous mes courriels, mais ne peux vous promettre d’y répondre ou d’y répondre rapidement.

Je vous invite à visiter ma plateforme de formation où vous trouverez de nombreuses vidéos sur le couple.

Pour des consultations individuelles ou conjugales en présence ou par Internet ou pour organiser des conférences ou ateliers, contactez-moi par courriel.

Pour une formation accréditée de 60 heures en thérapie conjugale positive axée solutions et à court terme, consultez cette page.

Je vous souhaite une excellente journée et beaucoup de bonheur seul et à deux.